Aller au contenu Aller au menu de navigation

Ce que vous devriez savoir sur la toilette & l’hygiène intime

Lorsque l’on aborde le sujet des soins du corps, la toilette & l’hygiène intime sont souvent traitées superficiellement. Cela est certainement dû à l’indubitable réticence à parler et à échanger au sujet de ce domaine intime. Cela est regrettable car cette zone du corps est précisément une zone qui requiert des soins particulièrement doux et qui ne doit pas être oubliée lors de la toilette. Dans cet article, nous ne tournerons pas autour du pot et nous allons vous expliquer tout ce que vous devez savoir sur une hygiène intime adaptée. Il est en effet impératif de respecter quelques règles de base importantes pour l’hygiène intime de l’homme et de la femme afin de prévenir infections et irritations.

Règles de base concernant l’hygiène intime de la femme

  • Une toilette intime régulière mais pas trop fréquente
    Effectuer une toilette intime externe une fois par jour est amplement suffisant. Se laver trop souvent, notamment avec des produits de soin inadaptés, peut altérer la fonction protectrice naturelle et ouvrir la porte aux infections ou créer un terrain propice aux mycoses.
  • Se laver avec des produits adaptés
    Utiliser des produits spécialement conçus pour la toilette intime vous permet d’avoir la garantie qu'ils possèdent la bonne valeur de pH (entre 3,5 et 4). Consultez l’article ci-dessus pour tout savoir sur les lotions pour la toilette intime.
  • Se sécher soigneusement après chaque toilette
    L’humidité favorise l’apparition de mycoses et d’inflammations. C’est la raison pour laquelle il est recommandé de toujours sécher soigneusement vos parties intimes une fois votre toilette effectuée.
  • Porter des sous-vêtements en coton
    Si possible, portez des sous-vêtements respirants en textiles naturels tels que le coton et renoncez aux matières synthétiques. Ces dernières favorisent en effet un milieu humide et une accumulation de la chaleur car la sueur ne peut pas être évacuée. Lavez vos sous-vêtements à 60 degrés lorsque cela est possible.
  • Une prudence particulière est de mise si vous portez des strings ou des tangas
    Qui aurait pu penser que ces petites culottes serrées pouvaient nuire à notre zone intime ? Strings et tangas favorisent pourtant bien le passage des bactéries de la zone anale vers le vagin en raison des frottements. Faites donc particulièrement attention à votre hygiène intime si vous portez des strings.
  • Utiliser les protège-slips avec modération
    Si vous portez des protège-slips, veiller à utiliser des produits micro-aérés. Il est également recommandé d’en changer régulièrement sous peine de voir apparaître inflammations et mycoses. Il est généralement recommandé de ne pas utiliser quotidiennement des protège-slips car ceux-ci gênent la circulation de l'air au niveau des parties intimes.
  • Bien se nettoyer après être allé à la selle
    Après avoir été à la selle, il est particulièrement important de faire attention au sens dans lequel l’on s’essuie. Nettoyez-vous toujours en éloignant le papier toilette de l’anus, autrement dit de l’avant vers l’arrière. Il en va de même lorsque vous vous lavez. Vous empêchez ainsi que des bactéries intestinales viennent endommager la délicate flore vaginale ainsi que la survenance, par ex. de cystites.

Les voies urinaires étant courtes chez la femme, les bactéries peuvent pénétrer rapidement dans la vessie et occasionner des infections.

  • L’hygiène à la piscine
    Lorsque vous allez à la piscine, vérifiez si les normes d’hygiène sont bien respectées. En outre, changez régulièrement votre maillot de bain ou votre bikini quand il est mouillé et ne le laissez pas sécher sur vous. Afin de protéger la flore vaginale naturelle contre l'agressivité du chlore, appliquez une crème grasse sur votre vagin avant d’aller nager. Et si vous nagez fréquemment, utiliser ensuite un produit d’hygiène intime à base de bactéries lactiques..

La bonne valeur de pH pour la toilette intime

Une toilette intime adaptée implique toujours de veiller à ce que le pH naturel du vagin soit préservé car celui-ci constitue en effet une protection contre les infections et les mycoses. Le pH du vagin se situe entre 3,5 et 4 et est donc acide.

Les produits pour la toilette intime doivent donc avoir un pH entre 3,5 et 4.

Prêtez donc particulièrement attention à ne pas utiliser de produits lavants agressifs et choisissez ceux qui sont adaptés au pH acide du vagin. Le pH de l’épiderme étant d’environ 5,5, les produits de nettoyage pour la peau (comme les gels de douche ou le savon normal) ne sont donc pas adaptés à vos parties intimes.


Quels sont les produits disponibles pour la toilette intime de la femme ?

Si vous commencez à vous intéresser à la thématique de l’hygiène et de la toilette intime, vous constaterez qu’il existe une multitude de produits différents. Peut-être ne savez pas non plus quoi faire avec ces produits d’hygiène intime ? C’est la raison pour laquelle nous allons vous expliquer à quoi sert chaque produit et comment bien l’utiliser de façon à ce que vous puissiez trouver rapidement le produit adapté à vos besoins intimes.

Utilisez si possible des produits sans parfum et sans conservateurs pour votre toilette intime. Vous éviterez ainsi les irritations dues aux parfums.

Tampon, serviette ou coupe menstruelle ? L’hygiène intime pendant les règles

Pendant cette période, les femmes doivent accorder une attention toute particulière à leur hygiène intime afin de prévenir la formation de bactéries et d’odeurs désagréables. Même si l'on saigne, se laver une fois par jour suffit amplement car une toilette trop fréquente peut avoir des effets négatifs sur le pH. Là encore, privilégiez des produits adaptés aux besoins de vos parties intimes et n’utilisez pas le gel douche que vous utilisez habituellement pour votre peau.

  • Changer régulièrement vos serviettes et vos tampons
    Au début du cycle menstruel, lorsque les saignements sont les plus abondants, changez vos serviettes et vos tampons env. toutes les deux heures. Les jours où les saignements sont plus faibles, il est suffisant de les remplacer env. toutes les quatre heures. Ne laissez jamais un tampon en place plus de 6 heures.
Saviez-vous que vous pouviez également commander vos serviettes et vos tampons chez Zur Rose ?
  • Changer immédiatement vos sous-vêtements
    Pendant le cycle menstruel, n’hésitez pas à changer plus souvent vos sous-vêtements si vous vous sentez mieux ainsi. En effet, c’est justement lorsque votre lingerie est tachée par du sang que des odeurs désagréables peuvent apparaître.
  • Renoncer aux tampons en cas d'infection
    Il est préférable de renoncer à utiliser des tampons en cas d’infection au niveau de la zone génitale et de privilégier les serviettes. Veillez à ce que vos serviettes soient micro-aérées et qu’elles ne soient pas recouvertes d'un voile synthétique. À défaut, chaleur et humidité risquent de s’accumuler, favorisant alors les infections mycosiques et bactériennes.
  • La coupe menstruelle en tant qu’alternative hygiénique et respectueuse de l’environnement
    La coupe menstruelle s’est désormais imposée comme une véritable alternative aux serviettes et aux tampons. Produit brocardé il y a peu de temps encore, de plus en plus de femmes y ont désormais recours en tant qu’alternative respectueuse de l’environnement. La coupe menstruelle est insérée comme un tampon dans le vagin, où elle recueille alors le sang menstruel. Elle doit être changée moins souvent qu'un tampon et est écologique puisqu’elle ne génère pas de déchets.

Weitere interessante Gesundheits-Themen für Sie: